18 octobre 2013 5 18 /10 /octobre /2013 22:18

Lors du Café littéraire de septembre, chacune a présenté son" livre de l'été". Hélène a attendu l'automne pour nous présenter  le sien : Un été avec Montaigne.

Ce livre d'Antoine Compagnon donne envie de lire Montaigne à ceux qui l'ignorent et de le relire à ceux qui le connaissent.

Philippe Val a demandé à Antoine Compagnon, professeur au Collège de France, de parler des Essais de Montaigne chaque jour de la semaine de l'été 2012 sur l'antenne de France Inter. Suite au succès de l’émission, ils ont décidé d’en tirer un livre, espérant en vendre 5 000. Ils en ont vendu plus de 90 000 cet été.
Ce livre, c'est quarante billets, à partir d'extraits de quelques lignes, choisis "afin de les gloser brièvement, d'en montrer l'épaisseur historique et la portée actuelle". Ces extraits se suivent sans ordre, ni préméditation. Ils proviennent de l'édition posthume de 1595, qui comporte nombre d'ajouts de l'auteur des Essais par rapport aux deux éditions précédentes. L'orthographe est celle d'aujourd'hui. Ce qui en facilite la lecture et la compréhension.
À partir des extraits choisis des Essais, Antoine Compagnon dresse le portrait de leur auteur.
Voici des extraits des extraits choisis d'Antoine Compagnon sur Montaigne :
Parlant de son amitié avec La Boétie : " Au demeurant, ce que nous appelons ordinairement amis et amitiés, ce ne sont qu’accointances et familiarités nouées par quelque occasion ou commodité, par le moyen de laquelle nos âmes s’entretiennent. En l’amitié de quoi je parle, elles se mêlent et confondent l’une en l’autre, d’un mélange si universel, qu’elles effacent et ne retrouvent plus la couture qui les a jointes. Si on me presse de dire pourquoi je l’aimais, je sens que cela ne se peut exprimer qu’en répondant : parce que c’était lui ; parce que c’était moi." Michel de Montaigne, Essais, Livre I, XXVIII, « De l’amitié »
Montaigne parle également d’éducation : le maître devrait accompagner l’élève plutôt que lui imposer son savoir. « Mieux vaut une tête bien faite que bien pleine. » Et il devrait lui faire appliquer sans cesse ce savoir dans la vie quotidienne.
Ces 2 extraits montrent à quel point nous connaissons tous la philosophie de Montaigne et la partageons au quotidien sans forcément savoir que c’est du « Montaigne » !
A lire et à relire !

Partager cet article

Repost 0
Publié par Le Clermontois - dans Clermont Passion
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog du Clermontois
  • Le blog du Clermontois
  • : pour tout savoir sur les activités des associations de Clermont
  • Contact