14 décembre 2013 6 14 /12 /décembre /2013 21:28

Voici un joli poème à l'ancienne, un sonnet qui nous semble évoquer tous les automnes, et le bel aujourd'hui.

 

Soir d’automne

 

C’est le soir de l’année : un adieu se lamente ;

L’automne aux cheveux roux descend avec le soir ;

Le coteau se recueille ainsi qu’un reposoir,

Et des feuilles d’or vert flottent dans l’eau dormante.

 

Le passé meurt ; le vin de l’avenir fermente,

Et les grappes d’hier saignent dans le pressoir ;

Les vieux rêves s’en vont de nous ; ils vont s’asseoir

Sous les brumes, au bord du fleuve, et l’ombre augmente.

 

Des fruits tombent. La terre est grasse. Un loriot

S’endort aux roulements lointains d’un chariot

Qui rentre vers la ferme où brunissent les meules.

 

Le pas des souvenirs s’éloigne dans la nuit.

C’est l’automne : un frileux effroi de vivre seules

Grelotte longuement dans les âmes, sans bruit…

 

Edmond HARAUCOURT (1856-1941)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog du Clermontois
  • Le blog du Clermontois
  • : pour tout savoir sur les activités des associations de Clermont
  • Contact