27 août 2009 4 27 /08 /août /2009 17:17
  
   L’église de Clermont d’Excideuil compte accueillir un nombreux public pour son concert annuel le 28 août prochain à 20 h 30 . L'ensemble vocal  périgordin Estampie s’y produira et mettra son talent au service d’œuvres majeures et moins connues de la Renaissance française. L’entrée est libre,  comme la participation de chacun… que nous parions généreuse !


 
            Le siècle de François 1er  apporte un renouveau culturel important dans tous les domaines ; et la musique, à travers la chanson, s’ouvre à de nouvelles sources d'inspiration. Comme les poètes et les peintres, on voit  la nature, l’amour, la gauloiserie, le jeu, la guerre, les sentiments nostalgiques, les scènes champêtres faire vibrer  nos musiciens français, dont les plus célèbres sont Clément Janequin, Claude Lejeune ou Josquin Desprez..
 
            Leur production est  bien plus variée et surprenante qu’on ne l’imagine souvent, et c’est avec gourmandise qu’y puisent, pour notre plus grand plaisir, les neuf chanteurs de l’ensemble vocal Estampie. Le plus souvent a capella mais aussi parfois soutenus au clavecin ou à l’orgue par Marie Elisabeth Noyer, ils composent un groupe d’amateurs très harmonieux, rendus plus pittoresques encore par leurs costumes d’époque. Chacun d’eux est pourvu d’un très grand talent individuel qui lui permet d’assumer seul parfois l’une des lignes mélodiques d’un audacieux contrepoint, voire un rôle de soliste.
 
            Si vous découvrez cette musique, d’où procèdent  bon nombre de nos chansons populaires, c’est le rythme surtout qui vous surprendra. : joyeux,  langoureux, guerrier ou « amoureusement mystique »  il ne manquera pas de susciter l’admiration,  de remuer vos tripes ou de vous tirer des larmes et des rires francs. D’autant que les paroles sont souvent écrites par tel très grand  poète qui a accepté « qu’on dépose de la musique le long de ses vers » :  Ronsard et son fameux « Mignonne allons voir si la rose… », et sa Pleïade d’amis seront reconnus par quelques-uns, et tout le monde  appréciera les jeux de mots, onomatopées, clins d’œil à notre naïveté, à nos amours, à notre joie de vivre et à nos regrets que suscite parfois le constat d'un bonheur imparfait…
 
    Chants profanes dans une enceinte sacrée ? Le contraste n'est pas si sûr, à notre époque ! Les artistes seront assortis au joli décor et nous donnent l'assurance en tout cas d'une vivifiante spiritualité.

Partager cet article

Repost 0
Publié par Le Clermontois - dans Comité des Fêtes
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog du Clermontois
  • Le blog du Clermontois
  • : pour tout savoir sur les activités des associations de Clermont
  • Contact