6 juin 2015 6 06 /06 /juin /2015 07:14
Annie Durand, félicitée pa M. Cloux nouveau Président de la Fédération Départementale de Générations Mouvement

Annie Durand, félicitée pa M. Cloux nouveau Président de la Fédération Départementale de Générations Mouvement

Le concours départemental de dictée s'est déroulé le 5 juin 2015 à Daglan pittoresque cité du sud du département. Le thème prévu était Joséphine Baker. Cinquante candidats venus de tous les secteurs briguaient la première place. Quatre adhérentes du club de Clermont (sur les huit initialement prévus) ont vaillamment tenté leur chance.

Le texte composé par Guy Frysou, président du club, comportait bien des pièges à éviter. Et c'est Annie Durand, adhérente de Clermont, qui s'est montrée la meilleure et a emporté le trophée. Bravo à elle !

Nos Clermontois au travail...

Nos Clermontois au travail...

La journée s'est poursuivie agréablement par la visite du village et un bon repas animé qui a mis tout le monde de bonne humeur.

En guise d'entraînement voici le texte proposé.

Joséphine Baker, une femme du vingtième siècle

Née en mil neuf cent six, dans une famille très pauvre du Missouri, cette fascinante et gracieuse métisse, tout enfant qu’elle fût, s’est mise à danser dans une troupe ambulante. Dès sa prime adolescence elle s’est accordé un premier époux. Ce sera là l’amorce d’une kyrielle de passions amoureuses bisexuelles qui nous feront paraître bien chaotique sa vie sentimentale.

Ses originalités avérées de chanteuse et de chorégraphe lui ont tracé la voie vers une carrière brillante qu’elle a su toujours maîtriser, jusqu’à produire cette artiste splendide, qu’on n’est pas près d’oublier. Où qu’elle allât, ses colifichets bigarrés, ses bijoux de pacotille, sa ceinture de bananes s’agitaient sur sa frêle anatomie noir de café au(x) rythme(s) dynamique(s) du jazz ou du charleston.

L’exotisme joint à l’érotisme plaisait ; et c’est en France qu’elle a connu ses succès les plus fulgurants sur les scènes emblématiques du music(-)hall. Une pléthore d’esthètes, d’hommes politiques, de stars du show-biz (showbiz), de petites gens fanatisés, l’y accueillai(en)t et l’y encourageai(en)t avec enthousiasme.

Quand elle s’est décidée à prendre la nationalité française, sa fantaisie s’est imprégnée de nos valeurs humanistes. Elle s’est engagée dans la Résistance, utilisant sciemment ses partitions musicales pour transférer vers la zone libre des renseignements ultra-secrets. Puis elle s’est mise au service de la Croix-Rouge, et s’est imposé de lutter contre l’apartheid et toutes ces autres ségrégations odieuses qui humiliaient ses congénères.

Privée d’enfant à la suite d’une hystérectomie, elle a adopté résolument douze bambins déshérités dont elle a formé sa « tribu arc-en-ciel » et qu’elle a installés près d’ici, dans son paradis, aux Milandes. On peut penser qu’elle s’y ruina la santé, forcée qu’elle fut, pour couvrir les frais ainsi occasionnés, de remonter sur les planches au soir de son existence.

(…) tolérances, si les accords sont respectés.

Majuscules, traits d’union et accents ½ faute. (« Tribu Arc-en-Ciel » toléré).

Fautes entières sur les accents pour fût, fut, allât, ruina

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : Le blog du Clermontois
  • Le blog du Clermontois
  • : pour tout savoir sur les activités des associations de Clermont
  • Contact